SALARIÉs assistantes maternelles agrÉÉes 

 

Déménagement et changement d’assistante maternelle : entre séparation et adaptation, faire confiance aux professionnelles

logo monenfant fr

Déménagement et changement d’assistante maternelle : entre séparation et adaptation, faire confiance aux professionnelles

Un déménagement c’est tout un changement et quand un changement d’assistante maternelle est prévu, il peut être source d’inquiétudes pour les parents et l’enfant accueilli. La séparation avec l’assistante maternelle du lieu de départ et l’adaptation à la nouvelle assistante maternelle du lieu d’arrivée sont autant de moments chargés d’émotions qui s’anticipent et se préparent en s’appuyant sur les professionnelles.

La séparation au quotidien 

Les assistantes maternelles sont des professionnelles de l’accueil des jeunes enfants et des professionnelles de la séparation omniprésente dans la vie des enfants accueillis. Elles mettent en place au quotidien des rituels de séparation du matin (avec les parents) et du soir (avec les autres enfants accueillis et elle-même) adaptés à chaque enfant et ses parents. L’assistante maternelle a donc une expérience en la matière et plus particulièrement avec l’enfant concerné, elle sera donc à même de conseiller les parents sur la manière et le moment d’aborder ce changement avec l’enfant.

Une séparation en douceur est une séparation préparée  

Parce que la séparation est propre à chacun et concerne toutes les personnes que l’enfant accueilli côtoie au quotidien, elle demande d’être pensée et travaillée à différents niveaux pour organiser le partage de souvenirs et d’émotions : 

  • Autant avec les adultes (parents ; assistantes maternelles du lieu de départ et son conjoint) qu’avec les enfants (les autres enfants accueillis et ceux de l’assistant maternelle) ;
  • Les parents peuvent prévenir le plus en amont possible l’assistante maternelle pour qu’elle puisse repérer d’éventuels changements de comportement chez l’enfant et y mettre des mots pendant la période de transition car même si les parents n’ont pas encore annoncé le déménagement à l’enfant, ce dernier peut avoir entendu des conversations ou ressentir une tension chez ses parents ; 
  • En parler avec des mots simples, plutôt le week-end pour éviter une séparation dans la foulée, en rassurant sur l’organisation du quotidien et sur le fait qu’ils pourront rester en contact physique ou par téléphone suivant les circonstances et l’accord des intéressés (assistante maternelle, parents des autres enfants accueillis) 
  • Les assistantes maternelles, pour se quitter sur une note joyeuse et permettre aux professionnelles et aux enfants accueillis d’échanger sur ce sujet, organisent souvent un goûter le dernier jour d’accueil. C’est l’occasion d’échanger des photos ou des dessins pour entretenir les souvenirs. 

Une nouvelle adaptation 

Dit nouvelle assistante maternelle dit besoin d’adaptation. La période d’adaptation est une évidence quand l’enfant est accueilli pour la première fois, il en est de même à chaque changement de mode d’accueil ou de professionnelle. Cette période plus ou moins longue, en présence des parents, qui vont confier l’enfant de plus en plus longtemps permet à tout le monde d’apprendre à se connaitre et de prendre ses marques (enfant, parents et assistante maternelle).

L’idéal est que les parents et la nouvelle assistante maternelle puissent se rencontrer en amont sans l’enfant pour échanger sur le contexte du déménagement et se mettre d’accord sur les termes du contrat et de l’accueil.

La présentation à l’enfant pourra se faire dans un second temps, en présence des autres enfants accueillis et avant la fin de l’accueil du lieu de départ pour faciliter l’idée de continuité (activités, siestes, parents qui emmènent et récupèrent l’enfant, etc.).

Perturbations : à quoi s’attendre ? 

L’expression de l’insatisfaction de l’enfant face à la séparation dépend des moyens de s’exprimer en fonction de son âge. 

Comme l’enfant a encore de la difficulté à exprimer ses émotions avec des mots, il a donc tendance à réagir avec son corps et des attitudes agressives (moyen de défense) alors qu’il ne s’était jamais exprimé ainsi auparavant (jalousie, morsures, tapes). L’enfant qui mangeait sans aide et allait aux toilettes peut ne plus vouloir être autonome et mouiller sa culotte, ou ne plus vouloir jouer. Cette étape est transitoire, voire salutaire, car revenir à une étape de développement connue et maîtrisée est aussi un moyen pour l’enfant de se sentir en sécurité.  

Il est souvent constaté qu’une fois les parents installés dans leur nouvelle vie, leur nouveau travail, que les questions d’organisation sont réglées, le sentiment de sécurité revient et l’enfant lui aussi peut trouver ses marques.  

Echanger très régulièrement avec l’assistante maternelle permet de voir les évolutions et des fiches d’observation du comportement de l’enfant peuvent être utilisées par l’assistante maternelle pour consigner ces informations.  

Nadine, assistante maternelle du Finistère et militante CFDT Services

Source : monenfant.fr

https://www.monenfant.fr/web/guest/d%C3%A9m%C3%A9nagement-et-changement-d-assistante-maternelle%E2%80%AF-entre-s%C3%A9paration-et-adaptation-faire-confiance-aux-professionnelles