Les parents m’ont donné un certificat médical pour justifier de l’absence de leur enfant, ils ne m’ont pas rémunérée est- ce normal ?

Je refuse d’accueillir des enfants durant le confinement, mon salaire doit être maintenu :

Quand est ce que les parents doivent maintenir le salaire ?

Si je suis « Personne » contact que dois- je faire ?

Les parents peuvent s’inscrire sur un portail de la CAF pour être prioritaires dans l’offre d’accueil des enfants, est- ce vrai ?

Pourquoi notre activité n’est pas suspendue comme d’autres ?

Les 2 parents doivent -ils être tous les deux en activité professionnelle prioritaire pour s’inscrire sur le portail de la CAF du public prioritaire ?

Je suis AM en activité, est ce que je peux accueillir d’autres enfants qu’une collègue ne peut pas accueillir ?

Attestations de déplacement :

https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement


  

Je dois me rendre chaque jour à l’école pour chercher un enfant accueilli en périscolaire, quelle attestation de déplacement dois-je remplir ?

Selon la DGCS, les assistantes maternelles devront disposer des attestations suivantes pour accompagner les enfants accueillis à l’école, conformément aux dispositions du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 :

Une attestation de déplacement dérogatoire sur laquelle il faut cocher le motif « Déplacement pour amener ou aller chercher les enfants à l’école et à l’occasion de leurs activités périscolaires ». Cette attestation devra être remplie à chaque déplacement.

Un justificatif de déplacement professionnel remis par les particuliers-employeurs, précisant le cas échéant la « nature de l’activité professionnelle » ainsi que les nom et prénom de l’enfant, la mention « déplacement vers ou depuis son établissement scolaire », en indiquant l’adresse de l’établissement.

→ Une copie du justificatif de déplacement scolaire remis par l’établissement aux parents.
 

Pour tous les déplacements

L’assistante maternelle devra se doter d’une attestation de déplacement dérogatoire lors de chacune de ses sorties hors de son lieu d’exercice :

→ Le motif de la sortie doit correspondre à l’un des motifs dérogatoires.

→ La professionnelle devra également être munie de son justificatif de déplacement professionnel.

Selon la DGCS, les parents de l’enfant confié doivent remplir une attestation de déplacement dérogatoire lors de chaque déplacement vers ou depuis le lieu d’accueil. « Il peut être recommandé de se munir d’une copie du contrat de travail liant le parent à l’assistant maternel » précise-t-elle.

 


Les professionnels prioritaires 

Les parents ne sont pas des professionnels prioritaires, ai-je le droit de refuser de garder leur enfant ?

 

Les parents de l’enfant que je garde sont en télétravail, j’estime qu’ils peuvent garder leur enfant et je ne suis pas sensée l’accueillir.

 

Si je garde des enfants de professionnels de santé, je suis forcément réquisitionnée

 

Je souhaite garder mes propres enfants et je souhaite refuser d’accueillir les enfants habituellement accueillis. En ai-je le droit ?

 

Mon l’enfant est identifié comme cas contact à risque par son médecin ou par l’assurance maladie, que dois- je faire ?

 

Le parent employeur doit il me payer ? 

Il réduit la rémunération de son salarié à due concurrence des jours où il n’accueille pas l’enfant habituellement confié ;

-  Lorsque ni lui ni le second parent ne peuvent télé-travailler, l’un des parents peut bénéficier d’un arrêt de travail dérogatoire « garde d’enfant » :

a) S’il est salarié de droit privé, il est placé en activité partielle par son employeur ;

b) S’il est fonctionnaire, il est placé en autorisation spéciale d’absence par son employeur ;

c) S’il est travailleur indépendant, travailleur non salarié agricole, profession libérale, contractuel de la fonction publique ou fonctionnaire dont le temps de travail est inférieur à 28 heures hebdomadaires, gérant assimilé salarié, artiste-auteur, il s’auto-déclare via le télé-service declare.ameli.fr pour bénéficier d’un arrêt de travail indemnisé par l'assurance maladie.


Quels sont les gestes barrières à appliquer ?

En toutes circonstances :
•    Se laver les mains régulièrement avec du savon pendant au moins 30 secondes et se les essuyer avec un essuie-mains à usage unique : avant le repas, après passage aux toilettes, avant de se moucher (si possible) et après s’être mouché, avoir toussé ou éternué, en arrivant chez l’assistant.e maternel.le et en revenant au domicile.
•    Le lavage des mains doit s’effectuer régulièrement, notamment lors des temps de jeux et de soins, et avant et après la manipulation des masques.
•    Pour les adultes : si pas d’eau à proximité se frictionner les mains pendant 30 secondes avec une solution hydro alcoolique (sur des mains sèches, non souillées, non poudrées). Ces gels ne doivent pas être appliqués aux enfants et doivent être gardés hors de leur portée.
•    Tousser ou éternuer dans son coude.
•    Utiliser des mouchoirs à usage unique à jeter dans une poubelle fermée (si possible à commande non manuelle et équipée d’un sac plastique), se laver les mains si on a touché la poubelle.
•    Ne pas serrer la main ou s’embrasser pour se saluer ; éviter au maximum les contacts physiques.
•    Aérer régulièrement les locaux.
•    Vider et laver tous les jours les poubelles et autres conditionnements.


Comment doivent s’organiser l’arrivée et le départ des enfants et des parents ?

Toutefois, le port du masque est obligatoire pour les assistant.es maternel.les et les parents quelle que soit la distance qui les sépare des autres adultes.
A son arrivée, chaque parent doit se laver systématiquement les mains ainsi que celles de son enfant au savon et à l’eau, lorsque la configuration des lieux le permet.



Y a-t-il des précautions à prendre concernant les doudous ?

 

Faut-il continuer de porter un masque ?

Les Départements ont quelquefois  fourni à chaque assistant.e maternel.le, un lot de masques chirurgicaux ou un lot de  masques en tissu lavables et réutilisables.
Ils viennent compléter les masques reçus des parents-employeurs ou récupérés par chaque professionnel.le. et ceux fournis par l’IRCEM.

 

Mon agrément a expiré le 25 avril 2020. Comment faire ? est-ce que je dois arrêter de travailler ?

Par ailleurs les agréments d’assistant.es maternel.les expirant entre le 12 mars et le 9 octobre sont prolongés de plein droit et de manière automatique jusqu’au 10 octobre 2020.


Comment entretenir le logement, les jouets, le linge etc. ?


Les sorties sont-elles autorisées ? Dans quelles conditions ?

Tout d’abord, il est conseillé de se questionner sur l’opportunité de sortir avec les enfants.
Il est important de prendre en compte le besoin fondamental de bouger pour les enfants.

Lorsque l’assistant.e maternel.le ou la Maison d’assistant.es maternel.les ne dispose pas d’un espace extérieur privatif, les sorties sont possibles et recommandées.

 

Est-ce que j’ai le droit d’aller à l’espace jeux au RAM avec les enfants accueillis ?

Non, les temps d'accueil collectifs aux Relais assistantes maternelles (temps collectifs, café poussettes, café des asmats, prêts de jeux), sont annulés.

Les accueils en individuels pour les familles sont aussi toujours possibles dans le strict respect des conditions suivantes:  port du masque, respect des gestes barrières, se munir de l'attestation de déplacement pour se rendre sur le lieu du RV en cochant la 7ème case "pour se rendre à un RV de service public".


Faut-il accueillir les enfants présentant des symptômes (fièvre ou toux par exemple) ?

Non.
En cas d’apparition de symptômes évoquant un Covid-19 les parents s’engagent à ne pas confier leurs enfants à l’assistant.e maternel.le.

La fièvre peut être le seul signe notamment chez l’enfant de moins de 3 mois.

Il peut y avoir également de la toux, des difficultés respiratoires, une altération de l’état général et/ou de la diarrhée.
Tous les jours, les parents doivent prendre la température de leurs enfants avant de se rendre chez l’assistant.e maternel.le. Si l’enfant a de la fièvre (température supérieure à 38°), les parents doivent le garder au domicile et ne pas le confier.
En cas de symptômes, les parents doivent consulter un médecin sans délai.


Que faire face à l’apparition de symptômes de la Covid-19 chez un enfant pendant le temps d’accueil ?

Si des symptômes apparaissent pendant l’accueil de l’enfant :

Dans tous les cas, les parents de l’enfant doivent consulter sans délais un médecin et doivent informer dès que possible l’ assistant.e maternel.le, en particulier en cas de résultat positif au test de dépistage.
Dans l’attente du diagnostic, l’accueil des autres enfants se poursuit avec une application rigoureuse des gestes barrières.
Dans l’attente d’un avis médical, l’enfant symptomatique ne peut pas être accueilli par l’assistant.e maternel.le.

 

Que faire face à l’apparition de symptômes de la Covid-19 chez un.e assistant.e maternel.le pendant le temps d’accueil ?

Les parents doivent venir chercher leurs enfants sans délais.
En attendant, l’assistant.e maternel.le porte un masque chirurgical et essaie autant que possible de préserver une distance d’un mètre vis-à-vis des enfants dont elle.il a la charge.
Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un médecin sans délai
La suspension de l’activité de l’assistant.e maternel.le dépend de l’avis du médecin et prend la forme d’un arrêt de travail.

Que les symptômes apparaissent chez un enfant ou chez un professionnel, et quel que soit le mode d’accueil, dès que possible et sans attendre le résultat du test de dépistage RT-PCR, il convient de dresser la liste des personnes « contact à risque » potentielles.
 

Que faire en cas de symptômes chez un proche d’un.e assistant.e maternel.le ou d’un enfant accueilli ?

Consulter un médecin sans délais. Celui-ci pourra prescrire un test de dépistage RT-PCR, donner les recommandations nécessaires et procéder à l’identification des personnes contacts à risque.
Dans l’attente de la consultation d’un médecin pour la personne qui présente des symptômes de Covid-19 et du résultat du test RT-PCR qui lui est prescrit, l’assistant.e maternel.le, s’il est identifié comme personne contact à risque peut continuer à travailler à condition d’être équipé d’un masque chirurgical. L’enfant, s’il est identifié comme personne contact à risque, ne peut plus être accueilli.

Que faire si un enfant accueilli est testé positif à la Covid-19 ?

Les parents d’un enfant testé positif à la Covid-19 en informent sans délais l’assistant.e maternel.le.
L’accueil ou la garde de l’enfant concerné est suspendu pour le temps défini par le médecin.
L’assistant.e maternel.le :
> se tient à la disposition des personnes chargées du contact-tracing et dresse la liste des personnes « contact à risque » potentielles et de leurs coordonnées
> prévient sans délais les parents des autres enfants pré-identifiés comme contacts à risque potentiels. L’identité de l’enfant testé positif ne doit pas être divulguée.
> aère, nettoie et désinfecte tous les espaces fréquentés par l’enfant au cours des derniers jours
Le médecin alerte la plateforme Covid-19 de l’Assurance maladie pour activer le contact-tracing (signalement sur le téléservice ContactCovid d’Amelipro). Il alerte également le service départemental de la PMI ;
Le service départemental de la PMI prend contact sans délais avec l’ assistant.e maternel.le pour décrire et expliquer les mesures à prendre. Il accompagne l’assistant.e maternel.le dans la mise en œuvre de ces mesures.

La suspension de l’accueil des autres enfants n’est pas automatique.
Elle est décidée au cas par cas, selon l’analyse des contacts à risque et les consignes du médecin.


Que faire si l’assistant.e maternel.le est testé.e positif.ve à la Covid-19 ?

Le médecin alerte la plateforme Covid-19 de l’Assurance maladie pour activer le contact-tracing (signalement sur le téléservice ContactCovid d’Amelipro) et alerte le service départemental de la PMI.
Le service départemental de la PMI prend contact sans délais avec l’ assistant.e maternel.le pour décrire et expliquer les mesures à prendre et accompagne l’assistant.e maternel.le dans la mise en œuvre de ces mesures.

L’assistant.e maternel.le pourra reprendre son activité à l’expiration de l’arrêt de travail.


Qui peut être « contact à risque » chez un.e assistant.e maternel.le ?

- Toute personne ayant résidé au sein du même foyer OU toute personne ayant partagé l’espace confiné de son domicile pendant au moins 15 minutes alors qu’un cas confirmé ou probable (enfant ou adulte) y était présent  

- Toute personne ayant récemment eu un contact en face à face de moins d’1 mètre, quelle que soit sa durée, avec un cas probable ou confirmé ;

- Le professionnel s’étant récemment occupé d’un enfant cas probable ou confirmé ;

- Les enfants dont un professionnel cas probable ou confirmé s’est récemment occupé ;

- Toute personne restée en face à face avec un cas probable ou confirmé durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement

 

Quelles sont les conditions pour accueillir à nouveau un enfant ?

 

Si un enfant n’a pas été confié pendant une longue période, faut-il mettre en place une nouvelle période d’adaptation ?

 

Un des enfants  habituellement confié est identifié comme cas contact à risque par son médecin ou par l’assurance maladie , est ce que je peux refuser son accueil ?

- en l’absence de délivrance de certificat médical, le parent employeur maintient la rémunération de l’assistant maternel ;

 

La classe ou l’école (maternelle ou primaire) de mon enfant est fermée, je dois le garder mon à la maison.

- Si le second parent peut garder son enfant privé d’établissement ;

- En ce qui concerne l’assistant maternel uniquement :


 MAM

Est-ce que nous devons fermer la MAM ?

Est-ce que notre MAM peut accueillir autant d’enfants qu’habituellement (16) ?

Allocation de chômage partiel

Les parents employeurs veulent me mettre en chômage partiel, mais le dispositif du précédent confinement est- il reconduit par l’État ?