Non. Avant de refuser l'accueil de l'enfant, je dois rédiger un courrier en recommandé avec AR. À mon employeur pour réclamer les salaires dus et l'informer qu'à défaut, je déposerai une requête en référé auprès du Conseil des Prud'hommes.  Dans ce courrier, je pourrai indiquer qu'à défaut de reprise de paiement du salaire, je n'accueillerai plus l'enfant à compter d'une date que je préciserai.