Oui, seulement si les conditions de l’article 105, sont réunies.

L’absence doit être justifier par un certificat médical ou un bulletin d’hospitalisation, ce justificatif doit être transmis au plus tard au retour de l’enfant.

  • En cas de courtes absences de l’enfant, pas nécessairement consécutives, dans la limite de cinq jours d’absence par périodes de 12 mois glissants à compter de la date d’embauche ou de la date anniversaire du contrat de travail. Au-delà de cette limite le particulier employeur doit procéder au paiement du salarié.
  • En cas d’absence durant quatorze jours calendaires consécutifs par période de 12 mois glissants à compter de la date d’embauche ou à la date anniversaire du contrat de travail. Au-delà de quatorze jours calendaires consécutifs, le particulier employeur doit reprendre le paiement du salaire ou rompre le contrat de travail conformément à l’article 119-1.